un mégot à l’origine de l’incendie qui a ravagé près de 415 hectares dans le parc naturel de Cap de Creus



L’incendie qui s’est déclaré vendredi 17 juillet sur la côte catalane est désormais maîtrisé. Au total, plus de 415 hectares sont partis en fumée, en grande majorité des zones de forêt situées dans le parc naturel du Cap de Creus. Selon les autorités, un mégot est à l’origine du sinistre.

Depuis vendredi, les pompiers interviennent sur la côte catalane, au niveau de la station balnéaire de Llançà, à la frontière franco-espagnole pour un feu de forêt dans le parc naturel du Cap de Creus. Ce dimanche soir, les pompiers ont annoncé que l’incendie était maîtrisé.

Au total, plus de 415 hectares sont partis en fumée, principalement des zones de la forêt du Cap de Creus, un endroit particulièrement prisé par les touristes.

200 soldats du feu pour maîtriser l’incendie

Un incendie difficile à maîtriser à cause de la tramontane ont indiqué les pompiers samedi soir dans un communiqué. Un dispositif composé de 200 pompiers, une cinquantaine de véhicules, trois hélicoptères et deux avions de surveillance a été déployé pour venir à bout des flammes.

Plus de 350 personnes évacuées

Environ 350 personnes ont dû être évacuées samedi dans les communes riveraines, ainsi qu’une centaine de résidents d’un camping local.

Un mégot à l’origine de l’incendie

Selon les autorités catalanes, un mégot de cigarette serait à l’origine de cet incendie qui s’est déclaré vendredi matin, à une vingtaine de kilomètres de la frontière française. Des analyses ADN sont en cours sur le mégot retrouvé.

Le vice-président du gouvernement catalan, Jordi Puignero, a annoncé que l’auteur serait forcément poursuivi :  » Nous avons actuellement 13 comtés à haut risque d’incendie. Soyons tous vigilants et partons avec la plus grande prudence : 40% des incendies sont causés par des situations qui auraient pu être évitées. Un mégot, c’est 50 ans de reforestation. » 

En raison de son climat chaud et sec, l’Espagne, deuxième destination touristique mondiale avant la pandémie, est régulièrement frappée en été par d’importants feux de forêt qui, selon les experts, menacent de devenir plus fréquents et plus violents en raison du réchauffement climatique. Les autorités locales appellent à la plus grande vigilance.





Source France 3

Autres articles

À Soissons, on collecte les vases pour renforcer l’identité locale

adrien

des passagers entassés dans les rames du train Toulouse-Perpignan

adrien

Pourquoi réserver un séjour en Israël ?

Journal

Corse et Covid19 : ce que contient la feuille de route territoriale du tourisme

adrien

Effet confinement : moins de maladies tropicales liées au moustique tigre

adrien

A Agde, première station balnéaire d’Europe, la relance économique après le Covid au cœur de la campagne des municipales

adrien