un mirador construit à plus de 2.700 mètres d’altitude et en partie dans le vide est ouvert au public


Le mirador solaire de Tristaina qui domine la station d’Ordino Arcalis, en Andorre, est ouvert au public depuis le 9 juillet. A plus de 2.700 mètres d’altitude, les touristes peuvent admirer les vues spectaculaires de la vallée d’Ordino au dessus du vide. Avis aux passionnés de sensations fortes !

Il domine la vallée d’Ordino, en Andorre. Le mirador solaire Tristaina, a été construit à plus de 2.700 mètres d’altitude, sur le pic de Peyreguils.

Depuis le 9 juillet, il est ouvert au public. Les touristes peuvent donc emprunter ce belvédère de 25 mètres de diamètre à pied et admirer les vues spectaculaires de la station d’Ordino Arcalis, les lacs de Tristaina et la vallée d’Ordino, nommée Réserve de la Biosphère par l’Unesco. Mais attention, une partie de la structure se trouve au dessus du vide.

Un cadran solaire à plus de 2.700 mètres d’altitude

L’ouvrage a été inauguré par la station de sports d’hiver d’Ordino Arcalis, dans les Pyrénées. Ce mirador, en forme d’anneau fonctionne comme un cadran solaire. La tige centrale, longue de 27 mètres est inclinée à 42,55°, latitude exacte du point où se situe le mirador, selon ses coordonnées géographiques.

Le mirador offre une vue panoramique à 360 degrés !

© Ordino Arcalís Andorra

L’anneau, de 25 mètres de diamètre pèse plus de 32 tonnes. Sa forme circulaire offre une vue panoramique à 360 degrés, ce qui permet aux visiteurs d’apercevoir à l’ouest le cirque glaciaire de Tristaina, au sud et à l’est la station d’Ordino Arcalis et au nord les vallées d’Auzat.

Tout cela avec des vues spectaculaires sur l’un des sommets emblématiques des Pyrénées, le Pic d’Estats. 

Le mirador a été construit à plus de 2700 mètres d’altitude.

Un phénomène solaire le 7 août prochain 

Le 7 août prochain, les touristes et visiteurs pourront du haut de ce mirador observer un phénomène naturel qui a lieu tous les 7 août à 7h37 du matin. Le soleil est visible pendant trois minutes à travers un trou dans la roche du pic d’Arcalis.

Ce phénomène naturel a été redécouvert par Bonaventura Adellach pendant ses expéditions nocturnes au pic d’Arcalís, appelé également la montagne solaire. Les anciens habitants de ces territoires connaissaient vraissemblement ce phénomène naturel.

« Le premier tronçon, d’une durée de 6 minutes, part de l’Hortell et arrive au pied du restaurant de la Coma : une promenade panoramique digne d’admiration. Ensuite, le deuxième tronçon est un trajet de 15 minutes dans le télésiège de Creussans pendant lequel il est possible d’admirer l’environnement et le paysage naturel de la vallée. », explique l’Office du tourisme d’Andorre sur son site. 

Les éléments qui ont permis la construction du mirador ont été amenés par hélicoptère.

Les éléments qui ont permis la construction du mirador ont été amenés par hélicoptère.

© Ordino Arcalís Andorra

Cette oeuvre d’ingénierie a été créée par un cabinet d’architectes andorran, pour un coût avoisinant les 400 000 euros. Les différents éléments de l’ouvrage ont été amenés par hélicoptère. La principauté d’Andorre compte beaucoup sur cette activité, pour faire vivre les lieux dehors de la saison de ski hivernale, qui peut être raccourcie par le réchauffement climatique.  

Pour gravir cet impressionnant mirador, le forfait des remontées mécaniques (télécabine et télésiège) est de 20 euros par personne. Le mirador est accessible grâce au téléphérique de Tristaina et au télésiège de Creussans ou à pied pour les plus sportifs jusqu’au 12 septembre prochain.





Source France 3

Autres articles

Du Brésil à Sète, un couple et son fils traversent l’Atlantique en voilier ils nous racontent leur périple

adrien

consommation d’énergie, gestion de l’eau, déchets, les domaines skiables s’engagent pour l’environnement

adrien

à quoi s’attendre pour des vacances de Pâques quasi confinées en Nouvelle Aquitaine ?

adrien

restaurateurs et patrons de bar de Picardie inquiets

adrien

Après Paris, les terrasses payantes à Dijon pour les restaurateurs ?

adrien

Vacances. « La plage fréquentée par les vacanciers est un espace aménagé, organisé, réensablé, et même dénaturé. »

adrien