Image default

un recensement pour sauvegarder les ânes catalans


L’âne catalan est en danger d’extinction. Pour sensibiliser l’opinion et sauver la race, des éleveurs des Pyrénées-Orientales lancent une campagne de recensement sur Internet. Un questionnaire pour comptabiliser ânes, ânesses, anons et baudets sur le territoire.

La popularité de l’âne catalan n’est plus à faire, mais on l’observe plus souvent sur des autocollants à l’arrière de nos voitures que dans la nature. En effet, la population des ânes catalans est en déclin. Il ne resterait qu’une centaine d’individus en France et moins de 400 estimés en Espagne.

C’est à partir de 1950 que commence le déclin de l’âne catalan. Son utilité en agriculture diminue avec l’arrivée des machines. La race passe de 50 000 animaux estimés à environ 500 à 600 actuellement.

Pour sensibiliser sur cette crise et sauver la race, Pierre Pays et sa compagne Claire Pariset éleveurs à Mosset, dans les Pyrénées-Orientales lancent une campagne de recensement sur Internet.

Âniers depuis 12 ans et amoureux des ânes catalans, ils s’inquiètent de l’éventuelle disparition de ces grands ânes noirs. Pierre Pays dresse un constat alarmant, “je suis guide de randonnées, je vais sur tout le département et je ne vois jamais ces ânes-là. On se doute un petit peu du manque d’individus. Il y a urgence à faire quelque chose”. 

Création de la race

De l’autre côté des Pyrénées, en Catalogne, une association s’est créée en 1978 pour protéger la race des ânes catalans : l’AFRAC (Associacio pel Foment de la Raca Asinina Catalana).

En France, c’est en 1994 que l’APY, l’association des ânes des Pyrénées crée la race âne des Pyrénées. Cette filière regroupe les ânes de type gascon et les ânes de type catalan. Ils sont issus d’une souche commune.

  • Le Catalan d’aspect fin et élégant, utilisé en attelage mais aussi pour ses qualités en production mulassière, est considéré de grande taille : à partir de 1,35 m au garrot sans limite supérieure, pour les mâles.
  • Le Gascon est de taille plus modeste, de 1,20 m à 1,35 m au garrot pour les mâles, avec des formes plus arrondies.

les ânes catalans sont de taille supérieure à 1,35 m

© – Asinerie du rivage

Il faut sauver l’âne catalan

Le jeune couple d’éleveurs a peur que la race perde ses caractéristiques premières et historiques.
“Normalement, l’animal catalan est sur une taille de 1,45 m minimum, et maintenant, ils ont tendance à baisser à 1,35 m. On est en train de perdre les grands attributs des grands individus” s’alarme Pierre Pays. “On veut juste préserver la race et qu’il y ait plus d’ânes de type catalan dans les Pyrénées-Orientales. On ne dénigre absolument pas le travail de l’association des ânes des Pyrénées” précise-t-il. 

On voudrait réintroduire plus d’animaux catalans sur le département des Pyrénées-Orientales    

Pierre Pays, guide de montagne et éleveur d’ânes catalans.

On a du mal à trouver des femelles pour la reproduction. Il faut aller en Catalogne sud, et elles sont chères. Notre projet, c’est de créer un pôle de valorisation des grands ânes noirs catalans dans les Pyrénées-Orientales. On voudrait bâtir un lieu de production animal avec une station de monte pour la reproduction et une activité touristique” révèle-t-il avec espoir.

Les huit races d’ânes référencées en France sont toutes menacées par une baisse considérable de leur population. Le recensement des ânes catalans dans les Pyrénées-Orientales lancé par le couple d’éleveurs risque de ne pas faire exception.





Source France 3

Autres articles

un bilan touristique satisfaisant cet été pour les professionnels de l’hébergement

adrien

comment le lac d’Allier va pouvoir retrouver son niveau habituel

adrien

face à la cinquième vague, les stations de ski se préparent à la mise en place du pass sanitaire

adrien

avec son vélo électrique à propulsion solaire, il prépare un périple de 100 kilomètres autour de Strasbourg

adrien

une semaine avec les soigneurs du zoo de la Palmyre

adrien

L’e-commerce à la rescousse – France 3 Grand Est

adrien