une campagne de pub inédite pour redorer le blason du Grand Est et attirer les touristes


Toutes les régions de France ont besoin de voir revenir les touristes. Mais le Grand Est a été si fortement impacté par l’épidémie de covid19, que le défi y semble encore plus énorme à relever. Une agence de communication alsacienne a décroché cette mission.

 

Avec le déconfinement, toutes les régions de France ont besoin de voir revenir les touristes. Mais le Grand Est a été particulièrement touché par l’épidémie de covid19. Le défi y semble bien plus difficile à relever qu’ailleurs. L’agence de communication alsacienne Big Family, qui a remporté un appel d’offre lancé par l’Agence régionale du tourisme, est chargée de donner envie, au plus grand nombre, de revenir en Alsace, Lorraine ou Champagne-Ardenne. Son plan d’action et de séduction est en cours d’élaboration.  

Un slogan unique

« Le soleil se lève plus tôt chez nous, ouvrez les yeux en grand…Est » Personne d’autre que nous ne pouvait dire ça, affirme comme une évidence Damien Ligier, le fondateur de l’agence de publicité à l’origine du slogan. Pour le trouver, ils ont fait comme toute agence de pub qui se respecte : un brainstorming.  « C’est un gros défi, nous avons décroché le contrat de cette campagne pendant le confinement, c’est donc une vraie course contre la montre, mais c’est ce que nous aimons, c’est notre job« , dit-il sans détour :.

La cathédrale de Strasbourg sur une des affiches de promotion du Grand Est

La cathédrale de Strasbourg sur une des affiches de promotion du Grand Est

© Dame en rouge / Masson ; © Cathédrale / Gigava


Depuis quelques semaines, la douzaine de membres de l’agence – des graphistes, créatifs, webmaster etc.- sont sur le pont pour promouvoir le Grand Est. « Nous avons un territoire très large qui n’évoque pas grand-chose, a priori, aux touristes. L’identité Grand Est est difficile à vendre en termes de communication. Il a fallu trouver des points d’accroche, pour fédérer avec cette image. Nous avons donc cherché des pépites visuelles. Et avons sélectionné des vues très différentes et inspirantes. »  

Levers de soleil et grands personnages

Tous les visuels sont construits sur le même principe : un lever de soleil et un personnage très grand. « Nous avons cherché des points attractifs dans des territoires moins connus. En tout, nous sortirons une quinzaine de visuels, pour proposer un panachage et ne pas favoriser l’un ou l’autre site. Notre souhait est de magnifier des lieux touristiques comme le lac de Der (51) ou le Parc de Sainte Croix (57) qui propose des lodges, où on peut dormir en famille, ou encore la cathédrale de Strasbourg (67) ».

Le lac de Der, une des pépites du Grand Est

Le lac de Der, une des pépites du Grand Est

© Nageuse / MJTH ; © Lac du Der /Pascal Bourguignon

Paris et la région parisienne ciblés

« Grâce à l’un de nos partenaires qui a établi notre plan media -tous nos partenaires sont des locaux– » précise Damien Ligier, « nous avons compris que Paris et la région parisienne seraient des endroits porteurs, à fort potentiel, une sorte de vivier, pour cette campagne. » Ils ont choisi d’afficher les images du Grand Est à l’intérieur des gares, à l’extérieur des supermarchés, (pas dans le métro, trop anxiogène et déjà plein de publicités pour des destinations de vacances) et puis…cerise sur le gâteau : sur une façade du Musée du Louvre. « On voulait quelques bâches événementielles, notre plan de communication comprend aussi des pubs radio, les réseaux sociaux seront bien sûr de la partie, avec un concours de photos de levers et couchers de soleil sur des sites de la région, un compte Instagram est créé pour l’occasion… »

Il est rare d’entendre quelqu’un dire : »Je pars en vacances dans le Grand est« . Il est plus fréquent d’entendre : « Je pars en vacances en Alsace, dans les Vosges ou visiter les caves de Champagne.« 

« Avec notre campagne de pub, nous voulons montrer l’intérêt de ce territoire » explique Damien Ligier, « nous construisons aussi un site internet, pour informer les touristes des beautés de ce territoire du Grand Est. Par ce biais, ils pourront aussi être redirigés vers les offices du tourisme locaux. C’est là que pourrons leur être proposés les séjours, se faire les inscriptions, les réservations… « 

La place Stanislas à Nancy, source d'attraction touristique dans le Grand Est

La place Stanislas à Nancy, source d’attraction touristique dans le Grand Est

© studio LiliBellule ; © Couple / haveseen

 

Une campagne à 1 million d’euros

Tout le projet est porté par l’Agence régionale du tourisme (ART) à l’origine de l’appel d’offre. Un  investissement de 1 million d’euros. Pour Marie-Reine Fischer, directrice de l’ART: « Il est indispensable de redorer notre image, puisqu’il y a la concurrence de toutes les régions françaises. Nous avons vraiment mis de gros moyens pour être présent partout en France et exceptionnellement même sur la façade du Louvre. Nous étions tellement marqués et stigmatisés ; il nous fallait montrer la beauté démesurément belle que nous avons dans notre région et la mettre en avant. » 

Si depuis la fin du confinement, les locaux redécouvrent leur territoire, le défi consiste désormais à convaincre les habitants des autres régions de revenir.



Source France 3

Autres articles

les touristes français nombreux dans la cité médiévale de Carcassonne

adrien

Un été normand en demi-teinte pour le monde du tourisme

adrien

Quatorzaine pour les touristes britanniques en France : “un désastre économique” pour le Domaine des Ormes

adrien

après le confinement, peut-être une destination refuge cet été

adrien

Pyrénées : les refuges de montagne se préparent pour pouvoir accueillir les randonneurs cet été

adrien

Déconfinement – Reims : trois idées pour s’aérer dans un rayon de 100 km

adrien