une idée de sortie pour les vacances en Normandie



Les agriculteurs ont concocté un programme d’animations et de visites pour faire découvrir leur production et présenter leur métier qui est, en plus, dans un secteur qui recrute.

Approcher des animaux, aller dans les champs pour découvrir les végétaux en culture, voir de près tracteurs et moissonneuses batteuses : c’est ce que nous proposent tout l’été les agriculteurs des cinq départements normands avec l’opération « Un été à la ferme ».

Reprenant la formule de « Bienvenue à la ferme », le monde agricole normand, privé cette année de salon international l’agriculture, a pour objectif de renouer le contact avec le grand-public.

Les agriculteurs veulent ainsi partager leur passion avec les citadins, les vacanciers et les touristes lors de « portes ouvertes » estivales organisées dans le respect des gestes barrières.

C’est donc sur place, à la ferme, et mieux que dans les allées du parc des expositions de la porte de Versailles de Paris, que l’on pourra rencontrer tout cet été des producteurs fermiers, « en circuit court » , directement sur leur exploitation.

Agneau, cidre, volailles, foie gras, bière, porc, bœuf, spiruline, fruits, légumes, céréales, Calvados, poiré, fromages, miel, escargots, produits laitiers, truites : voilà un aperçu de la production normande à découvrir à la ferme tout cet été.   

Programme 2021 d' »un été à la ferme » en Normandie et liste (par départements) des fermes participantes (pdf)

Sans oublier les élevages de chevaux, les fermes et jardins pédagogiques, les animations et les marchés fermiers. De quoi donner des idées de sortie en famille, surtout qu’un concours photo est organisé pour récompenser les photos les plus originales représentant une visite chez l’un des producteurs.

Un secteur qui recrute 

Aller dans une ferme à la rencontre des agriculteurs, c’est, comme on le voit dans un clip diffusé à la télé, découvrir une  « entreprise du vivant ».

VIDEO : le clip des entrepreneurs du vivant avec Nadège, de l’Eure

Parmi les « entrepreneurs du vivant » filmés pour la réalisation de cette vidéo, on voit Nadège, agricultrice dans le département de l’Eure et ambassadrice motivée de la richesse et de la diversité de l’agriculture.

Présente tous les jours sur les réseaux sociaux pour faire connaître le monde agricole et combattre les clichés et les idées reçues, cette passionnée a accepté de participer au clip pour défendre l’image de son métier et susciter des vocations.

« En général, quand on travaille en agriculture, on est passionné, on adore en parler ! »

N’hésitez pas à aller voir des agriculteurs près de chez vous.

N’hésitez pas à leur demander de faire un tour de moissonneuse pour en apprendre un peu plus !

Nadège Petit,

exploitante agricole à la ferme de Villedieu à Mesnil-sur-Iton



durée de la vidéo: 01 min 45

VIDEO – Eure : Nadège, ambassadrice des agriculteurs français à la télé pour promouvoir les entreprises du vivant

Le secteur des « entreprises du vivant » représente un million d’emplois à pourvoir dans des métiers qui ont beaucoup évolué ces dernières années et qui, grâce à la technologie, sont bien moins pénibles qu’autrefois. Dans le secteur agricole, on recrute en informatique, en mécanique, en vente directe.

Mais aussi de façon ponctuelle, comme dans la ferme de Nadège, où l’on a, jusqu’en octobre, besoin de bras pour aider aux travaux des champs, de la moisson aux semis.





Source France 3

Autres articles

restaurateurs et patrons de bar de Picardie inquiets

adrien

Les croisières sur la Seine veulent faire mouche auprès des Franciliens

adrien

Coronavirus : les professionnels du tourisme de six départements d’Occitanie veulent faire plier leurs assurances

adrien

Réservation pour l’été. Les campings de Bretagne sont complets au moins la première quinzaine d’août.

adrien

ce que l’on sait sur la destruction des aménagements de la source de Croizat au Mont-Dore

adrien

un test PCR négatif demandé pour accoster dans un port de plaisance

adrien