Image default

#uneidéepourlété. Un jeu de piste à ciel ouvert pour découvrir huit petites cités de caractère bretonnes


« Le mystère Abgrall » c’est le nom d’un jeu de piste à l’échelle de la Bretagne. Grâce à une enquête au long cours, les joueurs peuvent découvrir huit villes de la région.

C’est une nouvelle façon d’approcher le territoire. Un jeu de piste à ciel ouvert intitulé « Le mystère Abgrall » est lancé par la région, en partenariat avec les Petites Cités de Caractère®, l’Union des Villes d’Art et d’Histoire et des Villes historiques de Bretagne.

L’histoire ? Erwann Abgrall, un riche excentrique breton disparu a laissé une fortune immense. Un notaire est chargé d’effectuer la succession. Autour de recherches généalogiques, il va falloir recomposer le patchwork d’une famille bretonne éparpillée. 

A travers une enquête grandeur nature, les visiteurs un brin joueurs peuvent donc arpenter huit villes : Concarneau, Châtelaudren, Guingamp, Jugon-les-Lacs, Le Faou, Moncontour, Quintin, Redon. 

Des parcours de 60 à 120 minutes pour créer un nouveau lien avec la ville

Les parcours de 60 à 120 minutes, ont été pensés autour de 10 à 20 pépites culturelles et architecturales, étapes clés du jeu. Le joueur doit résoudre des énigmes, muni de son kit enquêteur retiré à l’Office du tourisme. A l’issue de chaque parcours, il dépose ses conclusions sur le site du cabinet Braouzec. 

« C’est une première d’établir ce genre de projet autour du patrimoine et sur autant de villes », explique Audrey Legardeur, directrice du Comité Régional du Tourisme de Bretagne. « On se rend compte qu’avec cette dimension ludique on touche davantage les gens notamment les jeunes actifs ou les familles avec des adolescents. Cela nous permet de les faire venir sur un territoire et grâce au jeu ils iront vers d’autres découvertes, d’autres visites. » 

Le jeu d’énigme du Mystère Abgrall passe par le quai aux voleurs, dans la ville-close de Concarneau.

© SG /FTV

Anne a récemment testé le parcours à Concarneau et a trouvé ça sympa. « Je connais bien la ville mais j’ai appris des trucs. Je ne savais pas le nom de la place dans la ville close, la place Saint-Guénolé. » Elle ajoute : « C’est bien fait, ça te permet de regarder la ville de ton enfance dans laquelle tu mangeais des glaces autrement. Là, on fait attention à des détails auxquels on ne prêtait pas attention. Par exemple, il y a un jeu avec des bouées dans le port. Cela redonne un côté historique et secret. On tâtonne un peu au départ, il faut être très attentif. » « L’histoire est un peu rude, à la bretonne ! » 

D’ici 2023, 24 parcours sont prévus à travers toute la Bretagne. 

 





Source France 3

Autres articles

des couacs au départ de la nouvelle ligne de ferry vers Tanger

adrien

Le géant du tourisme Airbnb part à l’assaut des campagnes françaises

adrien

une tapisserie vieille de 500 ans débute un long voyage

adrien

La station balnéaire Stella-Plage près du Touquet, dans le regard d’Anne-Charlotte Moulard

adrien

le fort de Tournoux retenu par la mission Bern

adrien

Le festival des lanternes n’illuminera plus Gaillac, il devrait prendre ses quartiers à Blagnac fin 2021.

adrien