Vacances d’été en France : on vous explique pourquoi la Franche-Comté est une région à visiter


Le gouvernement s’apprête à préciser les nouvelles règles concernant les vacances d’été, jeudi 28 mai. Pour l’instant, les Français restent dans le flou concernant leur prochaine destination de farniente, d’autant plus s’ils l’envisagent à plus de 100 km de leur domicile. 

Alors que la phase 2 de déconfinement arrive, nombre de vacanciers ont d’ores et déjà abandonné l’idée de partir à l’étranger cet été, même si certains pays d’Europe s’apprêtent à rouvrir leurs frontières. Reste alors la France pour combler notre soif de grands espaces, natures et détente. Parmis les 22 (anciennes) régions de France, on trouve de tout. Des destinations les plus prisées, de la côte Atlantique à la Méditerranée, de la Bretagne en passant par les Alpes… Mais toute la France regorge de beautés naturelles, architecturales et gastronomiques, souvent méconnues du grand public. Notre belle région Franche-Comté en fait partie.
 

Les lacs et cascades
 

Nous n’avons pas la mer ou l’océan en Franche-Comté, non. Mais nous avons mieux : des lacs par dizaines et de nombreuses cascades sublimes ! La Franche-Comté possède des lacs magnifiques, notamment dans le département du Jura (39). Les lacs de Narlay, Ilay, Petit et Grand Maclu sont une des destinations les plus prisées pendant l’été. On peut s’y baigner et camper dans l’un des nombreux campings du coin. Attention, ils sont aussi prisés qu’un mètre carré de sable chaud sur les plages du sud de la France. On vous conseille donc de réserver si vous souhaitez y passer la nuit. Sinon, on a aussi le lac de Chalain, Vouglans (artificiel mais magnifique) ou encore le lac Saint-Point… (liste complète par ici).

 
Niveau cascades on est aux anges, même si elles sont bien plus impressionnantes en hiver, bien entendu. On peut citer le très célèbre Saut du Doubs ou les cascades du Hérisson, la grande cascade du site de Consolations-Maisonnettes, la Source de la Loue ou encore la très jolie cascade des Tufs.

Notez aussi sur vos carnets de voyage : les pertes de l’Ain, situées près de Champagnole, dans le Jura. Elles forment une gorge très étroite dans laquelle s’engouffre la rivière de l’Ain, sur 12 mètres (plus d’infos par ici). 

La cascade des Tufs, dans le Jura. / © DR
La cascade des Tufs, dans le Jura. / © DR

Et sinon, on a aussi des étangs de toute beauté, comme en Haute-Saône (à découvrir par ici). 

La randonnée et les sports de nature

Les amoureux de marche connaissent parfois bien la région. Pour les autres, cela ne saurait tarder. En Franche-Comté, il existe des miliers de chemin de randonnées, avec ou sans dénivelé. Oui, parce qu’on a des montagnes chez nous. Pas très hautes, mais ça grimpe quand même sec. On vous conseille de jeter un oeil à notre rubrique « Randonnées de l’été ». 

Pour les randonneurs expérimentés, on vous conseille la Grande Traversée du Jura. Elle emmène les randonneurs itinérants tout au long du croissant Jurassien sur les sentiers des mythiques GR®5 et GR®9. « La GTJ à pied se pratique sur des sentiers de randonnée balisés et entretenus dans une nature préservée et sauvage. Des étapes d’environ 20 kilomètres sont conseillées pour vivre une aventure sereine dans le Jura » peut-on lire sur le site officiel de la GTJ. 

Les cyclistes ne sont pas en reste non plus, notamment dans le Haut-Doubs. L’an dernier, nous avions d’ailleurs testé pour vous la randonnée à VTT électrique, à Métabief. 

On peut aussi faire du canyoning dans des endroits incroyables (si si, par ici), du canoé kayak sur la Loue ou l’Oignon, du rafting, de la planche à voile, de l’escalade, de la spéléologie… J’en passe et des meilleurs. 

La gastronomie 
 

Après l’effort, le réconfort ! On ne manque pas de breuvages et de gourmandises pour satisfaire nos estomacs exigeants en Franche-Comté. La liste n’est pas exhaustive mais on peut citer sans trembler le fromage, met de choix avec le célèbre comté, le morbier, la cancoillotte, le bleu de gex ou encore le Mont d’Or aussi appelé « boîte chaude ».
 

Côté viande fumée, on n’est pas mal non plus. On a la saucisse de Morteau et sa petite soeur, la saucisse de Montbéliard. On régale également nos papilles grâce au poulet au vin jaune du Jura ou en dégustant une bonne croûte aux morilles… Et côté sucré : on vous propose le gâteau de ménage et la galette comtoise, qui fait un malheur notamment lors de l’Epiphanie. 

Des boissons pour l’apéritif ou sans alcool. Le Pontarlier a longtemps fait de l’ombre au célèbre Pastis. Les vins du Jura sont aussi très appréciés des palais affûtés notamment le macvin et le vin jaune. Vous préférez les bulles ? Pas de problème, le crémant du Jura saura vous satisfaire. 

On sait également faire de la bière artisanale, en circuit court. 
 

Côté sans alcool, on a notamment le « Jura Cola », de la limonade pour tous les goûts avec entre-autre « La Mortuatienne » et des jus de fruits bio ou non, à ne plus savoir quoi en faire. Regalez-vous !

Le patrimoine architectural 

On se baigne, on y mange bien, on fait du sport et on traverse des petits bijoux architecturaux par ici. Nombre d’endroits méritent qu’on s’y arrête. On peut citer évidemment la capitale comtoise Besançon et sa citadelle Vauban, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. 

On vous conseille aussi la citadelle de Belfort (90) et son fameux lion veillant sur la ville, créé par Auguste Bartholdi. Du côté du Jura, on retrouve la belle ville de Dole et on aime flâner au milieu des jolis domaines viticoles aux alentours d’Arbois et de Poligny.  

La Franche-Comté regorge également de petites villes et villages magnifiques. On peut citer Pesmes, l’un des plus beaux villages de France, en Haute-Saône, mais aussi Ornans dans le Doubs, cité natale de Gustave Courbet, célèbre peintre du 19ème siècle. 

Voici une petite sélection des dix plus beaux villages de Franche-Comté selon nos internautes :

Si vous décidez de passer votre séjour en Franche-Comté, vous apprécierez sûrement aussi Arc-Et-Senans et sa Saline Royale, classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1982. N’hésitez pas à faire également un tour du côté du Château de Joux, dans le Haut-Doubs. Nous aussi on a des châteaux, même si on ne le crie pas sur tous les toits.

Alors, convaincus ? Si jamais ce n’est pas le cas, tant mieux pour nous ! Nous serons plus au calme cet été, et on adore ça. Alors sans rancune…
 

Le château de Joux.
Le château de Joux.



Source France 3

Autres articles

admirez le soleil levant depuis le plateau de la Madeleine

adrien

VIDEO. Les skieurs de fond « agglutinés les uns sur les autres », le coup de gueule du maire de Lans-en-Vercors (Isère)

adrien

« On a l’impression d’être mené en bateau », la colère des 112 stations de ski Savoie Mont-Blanc

adrien

Déconfinement : reprise en douceur pour les restaurants de Gallargues-le-Montueux

adrien

comment les stations de ski tentent de rassurer les touristes inquiets

adrien

Les parcours d’accrobranche accrochent la clientèle

adrien