« Vieni in Paca » le slogan auprès des Italiens pour relancer le tourisme et les faire venir en Provence Alpes-Côte d’Azur


« Vieni in Paca », c’est le nom de la campagne de promotion de la chambre de commerce italienne visant à faire revenir les touristes trans-alpins sur la « Costazzurra ». Après la Covid, les attentats et la tempête Alex pour nos voisins, c’est une affaire de solidarité.

Après Paris, c’est la destination préférée des Italiens. La Côte d’Azur attire ses voisins qui restent la première clientèle de la région avec plus de 2 millions de touristes par an (hors covid). Relancer la venue des Transalpins dans la région a plusieurs intérêts pour la CCI Italie à Nice.

Bénéfique pour tous

Pour Agostino Pesce, directeur de la CCI Italienne, relancer le tourisme italien est essentiel : »Notre mission c’est de favoriser les échanges économiques et culturels des deux côtés ». Avec sa campagne de promotion « Vieni in Paca », la CCI partenaire des collectivités et départements, met en avant les plus beaux coins de la région.

Le guide touristique Costazzura fête ses 20 ans, cette année la chambre de commerce lancera aussi une application pour découvrir la région en langue italienne.

Dépliants promotionnels à destination de l’Italie.

© CCI Italie à Nice.

De Cannes à Monaco en passant par Saint-Paul-de-Vence, Valensole et les champs de lavande, si ça ne tenait qu’à moi, je mettrai toute la région qui est magnifique !

Agostino Pesce, directeur de la CCI Italie à Nice.

Intérêt aussi économique

L’intérêt est aussi économique, le directeur a participé à la création de la Chambre de Commerce il y a 25 ans. « On est dans une zone de frontière complémentaire, faire venir ici les Italiens en tant que touristes, c’est favoriser l’implantation d’entreprises pour demain » explique-t-il.

Cette année, malgré une baisse d’investissements par rapport à 2019, 77 projets d’investissement internationaux ont vu le jour pour un total de 1.851 emplois créés et maintenus grâce au soutien des acteurs territoriaux qui ont accompagné les entreprises étrangères selon la CCI l’Italie devient donc le premier investisseur étranger en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dépassant les États-Unis.

Solidarité

C’est aussi une affaire de solidarité, la région a connu en un an la crise de la Covid, la tempête Alex et l’attentat de la basilique Notre Dame de Nice : « Ça fait vraiment partie de notre mission, quand il y a des crises, l’Italie et la France sont très proches, on l’a vu par le passé, à chaque événement socio-économique la solidarité joue un rôle important notamment par la proximité. Il y a une dizaine de communes qui nous aident et nous soutiennent, c’est très important » confit le directeur de la CCI Italie. 

L’Italie aime la Côte d’Azur

Même si cette année le programme de promotion s’est étendu à toute la région Paca, c’est sur la Côte d’Azur que les Italiens sont les plus présents. 

Avec un million de séjours en 2020 de 5,5 nuits en moyenne, « l’Italie est le principal marché étranger de la Côte d’Azur, parfois au coude-à-coude avec le marché britannique, cette clientèle est fortement fidélisée, voire semi-résidente, avec environ 20 000 résidents permanents et 23 000 résidences secondaires » explique le comité régional du tourisme (CRT) Côte d’Azur. Un marché de taille cible naturelle des campagnes de promotions.

En janvier pendant deux jours, le CRT et Atout France Italie ont mené une opération séduction : 26 rendez-vous programmés avec des blogueurs et journalistes des principaux médias italiens.

En partenariat avec le CRT, le département des Alpes-Maritimes lançait la campagne 2021 : »Notre objectif est de promouvoir la destination Côte d’Azur France et les 1001 émotions qu’elle génère, dans notre pays et à l’international. De quoi espérer un démarrage de saison rapide avec à la clé des résultats probants » déclarait Charles-Ange Gynési, président du département. 

Campagne de promotion 2021.

Campagne de promotion 2021.

© CRT Côte d’Azur.

La campagne de la destination Côte d’Azur, ambitieuse, détourne les maux de la covid pour promouvoir la région en France, mais aussi à l’étranger.

Nice, Cannes et Monaco raflent la plupart des séjours avec respectivement 28%, 22% et 17%. L’aéroport de Nice est considéré comme le 3ème aéroport italien. 

En mars dernier le magazine « In Viaggio » consacré son numéro à la Côte d’Azur.

Avec 36 jours de congés payés par an et cinq jours fériés entre Noël et jour de l’An, la clientèle italienne reste une cible de choix pour relance le tourisme sur la Côte d’Azur. 

 





Source France 3

Autres articles

Quelles activités divertissantes mener lors de vos vacances en Ardèche ?

Emmanuel

plus de fréquentation en août qu’en juillet sur le littoral

adrien

Le Marais Vernier dans l’Eure, un lieu unique à découvrir en Normandie

adrien

régulation des touristes obligatoire pour préserver la bio-diversité

adrien

les restaurateurs et hôteliers d’Occitanie plus que jamais inquiets pour leur avenir

adrien

Coronavirus : incertitude autour de la réouverture des refuges dans le massif du Canigou

adrien