Image default

Partir en randonnée : quels sont les indispensables pour la réussir ?

La randonnée fait partie des meilleures activités pour pratiquer du sport. En effet, elle permet de bouger, se connecter à la nature, se ressourcer, etc. Seul ou en groupe, vous pourrez ainsi vivre une belle expérience mémorable. Cependant, son succès est conditionné à la manière dont la randonnée sera préparée. Certains aspects sont indispensables, que vous soyez un débutant ou un randonneur expérimenté. Les voici !

1.      Des chaussures adaptées

Si vous vous demandez comment débuter la randonnée, choisir votre équipement constitue la base de cette aventure. Puisque vous marcherez longtemps, il vaut mieux choisir de bonnes chaussures. Veillez à prendre une taille supérieure à votre pointure habituelle, quitte à porter deux paires de chaussettes. L’effort auquel seront soumis vos pieds risque de les faire se gonfler. Vous vous sentirez donc à l’étroit dans vos chaussures, ce qui agira sur la circulation sanguine.

L’idéal serait de porter des chaussures auxquelles vous êtes habitués, pour partir en randonnée. De cette manière, vous réduisez la probabilité d’avoir des ampoules et donc mal aux pieds. Votre marche dépendra aussi de la façon dont seront faits vos lacets. Il arrive souvent que les randonneurs ressentent de l’humidité dans leurs chaussures. Si c’est votre cas, changez de paire de chaussettes. Garder vos pieds au sec est le moyen le plus recommandé pour éviter les ampoules.

Pour acheter vos chaussures de randonnée, voici les aspects les plus importants à considérer :

  • Maintien de la cheville ;
  • Amorti des semelles ;
  • Imperméabilité ;
  • Confort ;
  • Poids ;
  • Etc.

Quant au prix, il vaut mieux ne pas regarder la dépense pour de longues randonnées. Vous aurez besoin de chaussures de la meilleure qualité qui soit, ce qui assure confort et résistance. Prévoyez environ un budget d’une centaine d’euros pour trouver la paire de chaussures la plus adaptée. Ayez également dans votre sac, une paire de sandales de marche. Vos pieds pourront ainsi mieux respirer à la fin de la journée. Exposez vos chaussures à l’air libre le soir, pour éviter l’accumulation de mauvaises odeurs.

2.      Le sac à dos

Comment trouver un sentier de randonnée ? Avant de répondre à cette question, vous devriez déjà choisir votre sac à dos. C’est l’accessoire le plus important pour tout randonneur, car c’est lui qui contiendra vos différentes affaires. Il faudra alors le choisir le plus grand possible, afin de contenir tout ce dont vous aurez besoin. Pour une randonnée d’une journée, la contenance idéale pour le sac doit être de 20 L. Vous pourrez ainsi vous faire une idée de grandeur selon la durée de votre trip.

Cependant, n’allez pas au-delà des 45/50 L. Il est important de voyager assez léger, au risque de vous épuiser plus rapidement. Choisissez judicieusement ce que vous mettrez dans votre sac. Ce dernier doit posséder un certain nombre d’emplacements, et une bonne disposition. La gourde devra par exemple être aisément accessible au cours de la marche, tout comme d’autres petits gadgets. Les autres objets plus lourds devront se situer près de votre dos.

Assurez-vous que le sac choisi comporte une ceinture ventrale. Ainsi, vous pourrez répartir sans difficulté le poids sur vos hanches. Vos épaules seront soulagées, ce qui vous épuisera moins. Il est important que le contact avec la partie du sac proche du dos soit très plaisant. La circulation de l’air sera optimisée, et vous transpirerez beaucoup moins. Ayez toujours dans votre sac à dos de randonnée, une housse de pluie. Vous serez à l’abri d’une météo capricieuse.

3.      Le petit matériel de randonnée

Bougez pour votre santé et mangez sainement au cours de votre randonnée. Privilégiez des noix et des fruits secs, sans oublier une réserve conséquente d’eau. Outre la nourriture, vous aurez besoin d’un certain nombre de matériels pour cette sortie en pleine nature :

  • Des jumelles ;
  • Un appareil photo ;
  • Des sacs de congélation ;
  • Un couteau suisse ;
  • De la crème solaire ;
  • Une trousse à pharmacie ;
  • Un briquet ;
  • Vos papiers d’identité ;
  • Un téléphone en cas d’urgence ;
  • Un rouleau de papier toilette ;
  • Des vêtements contre le froid ;
  • Une carte de randonnée ou un GPS ;
  • Etc.

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, et est fonction de vos besoins au cours de votre randonnée.

4.      L’itinéraire de randonnée

Avant de partir en randonnée, prenez tout le temps nécessaire pour bien préparer votre itinéraire. Au besoin, vous pourriez même en donner une copie à un proche. Votre sécurité en dépend énormément. De plus, sachez qu’il existe différents types de sentiers en randonnée :

  • Les jaunes (promenade et randonnée, ou PR) : ces sentiers requièrent un moindre effort pendant au plus une journée. L’équipement nécessaire est de faible importance, ce qui vous permettra de faire des découvertes. Ici, l’objectif n’est pas de réaliser des exploits physiques.
  • Les sentiers de Grande Randonnée de Pays (GRdP) : ce sont des boucles matérialisées par des traits de couleur jaune et rouge. Il ne vous faudra que quelques jours, pour parcourir ces itinéraires de taille intermédiaire.
  • Les balises blanches et rouges : ce sont les sentiers de grande randonnée ou GR. Vous aurez besoin de nombreux jours pour effectuer ces parcours. Les distances quant à elles ne sont pas négligeables. Il faudra posséder du matériel de camping, et assez de provisions.

Même si vous aimez l’aventure, veillez à respecter les balises mises sur les différentes pistes. Il existe de multiples zones protégées, et marcher au-delà de la piste peut détruire l’environnement. Vous écraserez peut-être sans vous en rendre compte des plantes, et favoriserez l’érosion du sol. La mousse est un végétal très fragile, et dont la régénération peut prendre de nombreuses années. Prenez tous les renseignements nécessaires, quant à la région dans laquelle vous comptez aller en randonnée.

Fermez derrière vous les barrières, si vous traversez un champ dans lequel se trouve du bétail. Vous éviterez ainsi l’échappée des animaux. Ne surévaluez pas vos capacités, et ayez connaissance de votre temps de parcours. Vous éviterez ainsi de vous retrouver bloqué quelque part à la nuit tombée. Assurez-vous que la météo soit clémente surtout en montagne, car les orages se déclenchent vite.

5.      Quelques astuces à connaitre

Vous n’avez pas besoin d’aller bien loin pour faire de la randonnée. Certaines personnes apprécient énormément les longues marches, mais d’autres se contentent bien d’une microaventure. L’essentiel est que chacun en ait pour son goût. Si vous partez en groupe, veillez à ce que le rythme soit calqué sur celui du membre le plus lent. Séparez-vous au besoin si cela ne peut être possible. Vous pourrez vous retrouver plus tard à un point de rendez-vous.

Pendant la randonnée, prenez le temps de mieux en savoir plus sur la faune et la flore du coin. Ne manquez pas de prendre des photos si vous avez un appareil photo. Elles constitueront de beaux souvenirs de cette excursion en pleine nature. Quant au glanage sauvage, il faudra faire très attention. N’allez surtout pas cueillir des espèces protégées, qui d’ailleurs se retrouvent en grand nombre dans la nature.

Soyez parcimonieux quant aux quantités que vous prélevez. Certaines espèces végétales comme les champignons sont d’une grande dangerosité. En cas de doute, ne les mangez pas. Il n’est pas possible de faire du feu partout, et surtout en été. Vous risquez des amendes, en plus de provoquer des incendies. Même si cela peut paraitre mignon, ne nourrissez pas les animaux sauvages. Cela agit négativement sur leur survie.

6.      La préparation physique

Qu’il soit question d’une marche d’une journée ou une randonnée de plusieurs jours, la préparation physique est importante. Cette aventure vous fera peut-être marcher sur une vingtaine de kilomètres par jour. Le sac à dos pourrait peser 10 voire 15 kg. Vous conviendrez qu’il est nécessaire d’avoir une bonne forme physique pour y arriver. Marchez donc au moins une fois par semaine pour vous préparer.

Si vous aviez l’habitude de vous entrainer, maintenez la constance. Accentuez les efforts sur votre endurance en pratiquant des activités comme :

  • Le vélo ;
  • Le footing ;
  • La natation ;
  • La marche.

Échauffez-vous convenablement avant le début de l’activité, et faites des étirements à la fin. Prenez ensuite une douche avant de vous coucher. Consulter un médecin est important avant de partir en randonnée, surtout si vous êtes âgé de plus de 40 ans. Cela s’applique davantage si vous n’êtes pas très sportif, et menez une vie de sédentaire. La randonnée fait partie des activités sportives de cardio-training.

Pour conclure

Une randonnée réussie est une succession de préparations. Ne vous engagez donc jamais dans quelque chose d’improvisé. Avant de partir, vérifiez que vos chaussures sont assez confortables pour marcher pendant longtemps. Le sac à dos doit être bien grand pour permettre de garder tout ce dont vous aurez besoin. C’est pour cela que le matériel ne doit être constitué que de l’essentiel. Ainsi, vous ne serez pas épuisé à force de transporter des choses inutiles dans votre sac.

Certains parcs nationaux interdissent l’accès aux chiens. Prenez donc la peine de vous renseigner, si vous souhaitez partir avec votre fidèle compagnon. Veillez à bien vous hydrater constamment, avant, pendant et après l’effort. Buvez même si vous ne ressentez pas la soif. Vous aurez moins de chances de ressentir des courbatures le lendemain. Quant à l’alimentation, misez sur des choses saines et qualitatives.

Autres articles

Découvrez notre sélection d’idées pour occuper un long voyage avec un téléphone

administrateur

Comment gérer la casse lors de location de vacances ?

administrateur

Comment s’occuper durant le trajet des vacances ?

Journal

Trouvez une pharmacie de garde où que vous soyez

Journal

Joindre le service client pour annuler un séjour

Journal

Comment réussir l’organisation d’un road trip

Journal